Le rendez-vous du dimanche


 

 T'as fait quoi dimanche ?

C'était notre première boom, et c'était génial

Pour ce premier événement, nous avons posé notre sac à dos avec Gent le chien dedans et nos broderies au Le Caulaincourt.
Elu, à mes yeux, l'un des bar/restaurant les plus agréables du XVIIIe. 
Quand tu rentres dans Le Caulaincourt, tu as juste envie de poser tes fesses sur les banquettes avec ton coussin Wax dans le dos, te mettre face à la rue avec baies vitrées qui s'ouvrent en grand, de commander un géant Moscow Mule servi dans un godet de bronze, qui te fera oublier le temps, d'aider la super team du lieu à arroser les nombreuses plantes qui débordent littéralement de leurs pots et faire que ce moment ne s'arrête pas.
Tu auras sûrement envie de discuter avec Sophie, le rayon de soleil du lieu, qui a tellement d'énergie que t'as l'impression que c'est contagieux (très pratique un dimanche d'after).
Pour toutes ces raisons, Le Caulaincourt situé dans la rue du même nom, fut mon géant coup de cœur de l'année 2018.

Prenez une tatoueuse, une illustratrice, une brodeuse
et bam on a fait des chocapic version frenchpique

Une fois le lieu trouvé il ne restait plus qu'à créer cette team qui vendait du rêve sur le papier. 
C'est donc à travers les réseaux sociaux que j'ai pu monter mon équipe de choc. Il me fallait une tatoueuse au handpoke car c'est beaucoup plus agréable qu'un vieux bruit de tondeuse dans un bar, une illustratrice pour donner encore plus de peps au lieu, un dj funk et house qui nous permettrait de bouger la tête sans avoir envie de défoncer le dancefloor et mes mains pour broder des envies coup de tête après deux pintes.

Instagram, c'est fantastique

Il m'a fallu quelques jours pour trouver. Grâce à des hashtags et autres ruses sorties tout droit de mon chapeau (brodé main évidemment).
J'ai pu faire la rencontre de Mayari, une tatoueuse de talent, Lucie, une illustratrice déglingue, et Cyrille un dj des plus cools.

 Samedi, tu te coucheras tôt

Pour une fois, j'ai respecté mes mots et je n'avais qu'une seule envie, être le lendemain. C'est sans pression que la journée commença, avec le syndrome de l'anniversaire en tête : "et si personne ne vient ?".
Mais je ne sais pour quelles raisons, dès 15h tout était prêt.

Si tu passais, tu t'arrêtais

Le lieu, la musique, le soleil, l'ambiance, l'appétence des cocktails et des bonbons sur le bar, de deviner à travers la baie vitrée qu'une tatoueuse s'affairait à créer à vie des dessins sur des personnes sorties de chez eux le matin sans se douter qu'ils feraient cette folie dans l'après midi.
Il y avait dans l'air une douceur de vivre et une certaine allégresse.
Et je n'avais pas envie que ça s'arrête.

Si tu as raté cette première boom, on remet ça

Promis, juré, craché.

Les dernières photos illustrent les effets du Moscow Mule : c'est fantastique.

Cœur avec les doigts mon cher Alouette gardien de Gent,
Clin d'œil à la BelleRoue team
Aussi, merci maman.

Merci merci merci à vous tous d'être passé, on était bien bien bien


Laissez un commentaire