La French Pique : la mode vegan

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la mode vegan, sans oser le demander.



Ah le vegan, ce mot terrible qui fait trembler tant il attise les passions ou les colères. 

Dans un premier temps assimilé à l’alimentation, le veganisme touche aujourd’hui toutes les industries. Manger vegan, comme vous le savez sûrement, c’est écarter de son assiette tous les aliments issus de l’animal (viande, poisson, lait, œuf, miel …). Mais qu’en est-il de l’extension du veganisme à un mode de vie plus complet ?


Qui joue vraiment le jeu du vegan ?


Pour vous donner une idée de l’évolution du marché à l’international, les Etats Unis ont connu une progression de leur offre en produits vegan de 64% en 1 an, contre 43% au Royaume Uni, 95% en Allemagne et un impressionnant 320% au Danemark !! 

L’Europe cartonne dans sa volonté de « transitionner » vers des produits plus respectueux de la condition animale, mais ce n’est qu’un début. La France n’a enregistré qu’une progression de 12% (bouuuuh). La tête de file de l’industrie fashion a encore beaucoup à prouver afin de se hisser au rang de capitale de la mode durable en 2024, comme elle l’ambitionne.


La cosmétique, l’industrie bonne élève


L’industrie qui a le plus facilement accepté de « transitionner » vers le vegan est l’industrie cosmétiques. 

   

Ok, PETA y est sûrement pour quelque chose, mais c’est un fait : les marques cosmétiques se sont données les moyens de leurs ambitions éthiques. En Grande Bretagne, 82% des produits vegan lancés en 2019 étaient des produits de beauté. La demande des consommateurs pour des cosmétiques non testés sur des animaux (cruelty-free) est croissante et de nombreuses jeunes marques clean et 100% vegan l’ont compris comme Paï, Kat Von D, Druydes ou Cocoon Apothecary, entre autres…


Et la mode ? Elle veganise comment ?

Si vous souhaitez prolonger votre engagement vegan dans vos choix de vêtements, beaucoup d’alternatives s’offrent à vous. 

Ok, mais on fait comment ?

L’idée, comme pour l’alimentation, est de se détourner de toute pièce utilisant une origine animale. En gros, les matières à éjecter sont le cuir, le daim (nubuk), la laine, l’alpaga, la soie naturelle, le cachemire, les fourrures (obviously !), plumes, mohair… 

Et par contre on tend les bras aux fibres végétales pour lesquelles la question du cruelty-free ne se pose pas : le coton, le lin, le chanvre, fibre de coco, jute, ortie, cuir d’ananas/de liège/ de pommes… 

Et on ne boude pas non plus les fibres synthétiques comme la viscose (pâte de bois, de coton ou de bambou)  ou le Lyocell (de nos amis les eucalyptus).

Enfin, les fibres recyclées sont également à chérir, lorsqu’elles ne sont pas animales bien évidemment. Elles permettent de prolonger l’espérance de vie de fibres déjà produites et de nous inscrire dans une production/consommation durable et écolo ! Tout ce qu’on aime.  

Nous par exemple, on adore le travail de Veja pour des baskets vegan, durables et canons ! On voulait également noter le début de transition de l’iconique Dr. Martens qui a lancé une version vegan de sa 1460 cultissime.


La French Pique, mode engagée et vegan

 

Tous les tissus et matières utilisés dans les modèles La French Pique sont certifiés bio, vegan et cruelty-free. 

Notre engagement se lit dans notre production durable, dans nos messages que nous brandissons comme des totems dans nos broderies, mais également dans notre volonté de parler de ces sujets de société.

Ils ne sont pas juste des tendances, ils sont des nécessités ! 

Alors débattons, échangeons et avançons ensemble pour rendre notre monde plus respectueux, éthique et responsable.

 

 

vegan broderie mode éthique durable vêtement made france broderie mode éthique durable vêtement made france broderie mode éthique durable vêtement made france broderie mode éthique durable vêtement made france broderie mode éthique durable vêtement made france broderie mode éthique durable vêtement made france vegan

Laissez un commentaire