Journal

Viens là septembre

Publié par Johanna Piettre le

Viens là septembre

La rentrée c'est comme un mauvais rêve Et tous les ans, c'est la même chose Les années collèges et lycées sont loin derrières et pourtant, c'est toujours un calvaire de s'endormir la veille du premier lundi de septembre. Rien que d'écrire ça... Je me souviens la veille au soir, cet éternel dilemme entre le film du dimanche sur TF1 et les reportages de Zone Interdite. Je me rappelle la douce négociation de seconde partie de soirée avec mes parents pour regarder Bernard dans ses Enquête Exclusive. Je repense à mes lectures tardives jusqu'à deux ou trois heures du matin ne comprenant même pas...

En savoir plus →

Flash broderies au Festival Cabourg Mon Amour

Publié par Johanna Piettre le

Flash broderies au Festival Cabourg Mon Amour

Trois jours au Festival Cabourg Mon Amour Quand j'entends festival, je suis plutôt du genre à penser : musique, soleil, air, cocktails, danse et ce qui se passe à Vegas reste à Vegas. Lorsqu'on me dit Cabourg, je ne suis qu'amour. La ville de mon enfance, de mes souvenirs, de mes huîtres préférées, celle qui évite le cliché Deauvillais tout en étant une belle normande, la plage qui s'étend sur plusieurs kilomètres et qui est aussi belle de jour comme de nuit.   Prenez un festival, implantez le à Cabourg, ajoutez-y La French Pique et c'est comme ça que je me...

En savoir plus →

Quand tu passes du rosé-molki au pastis-pétanque

Publié par Johanna Piettre le

Quand tu passes du rosé-molki au pastis-pétanque

J'ai posé ma mini valise débordante de tissu à coudre, pour une semaine à Saint Paul de Vence, et j'ai trouvé ça génial. Tout a failli capoté mercredi après midi où, me connectant naïvement à mon application SNCF afin de vérifier mon heure de départ, je découvre que mon train pour le lendemain à destination d'Antibes est annulé.  Dans la semi panique tant espérée par les chemineaux français, j'ai tout de même pu trouver une solution pour profiter de quelques jours sous le soleil de la Méditerranée. C'est avec une valise aussi petite qu'un sac à main, un Gent ayant quelques problèmes...

En savoir plus →

48h dans la cité phocéenne

Publié par Johanna Piettre le

48h dans la cité phocéenne

Quand tu passes un week-end à Marseille et que tu es parisien Tout commence un soir glacial de fin novembre où ma grand-mère m'annonce qu'une partie de ce qui a fait sa vie sera affiché sur les murs du Mucem à l'occasion de l'exposition portant sur le Roman Photo.  Heureuse et plutôt fière de cette nouvelle, j'essaie de planifier un week-end vers le Mistral de Plus Belle La Vie tout en m'imaginant déjà manger de la bouillabaisse en entendant des "allez l'OM", "Parisien tête de chien, Parigot tête de veau" à tue-tête. J'avais déjà les pieds dans l'eau, la boule de pétanque dans la...

En savoir plus →

Le rendez-vous du dimanche

Publié par Johanna Piettre le

Le rendez-vous du dimanche

   T'as fait quoi dimanche ? C'était notre première boom, et c'était génial Pour ce premier événement, nous avons posé notre sac à dos avec Gent le chien dedans et nos broderies au Le Caulaincourt. Elu, à mes yeux, l'un des bar/restaurant les plus agréables du XVIIIe. Quand tu rentres dans Le Caulaincourt, tu as juste envie de poser tes fesses sur les banquettes avec ton coussin Wax dans le dos, te mettre face à la rue avec baies vitrées qui s'ouvrent en grand, de commander un géant Moscow Mule servi dans un godet de bronze, qui te fera oublier le temps,...

En savoir plus →